Boxes Il y a 22 produits.

Sous-catégories

  • Boxe Anglaise

    La boxe anglaise, aussi appelée le noble art, est un sport de combat dans lequel deux adversaires, de même catégorie de poids et de même sexe, se rencontrent sur un ring, munis de gants rembourrés afin de limiter le risque de coupure, et s'échangent des coups de poings, portés au visage et au buste. Le combat est divisé en intervalles de temps, les rounds, séparés par une minute de repos annoncée par une cloche où le pugiliste pourra être conseillé et soigné si besoin.

  • Kick boxing

    Le kick-boxing est une discipline appartenant au groupe des boxes pieds-poings1 (BPP) développée au début des années 1960 par les Américains, ou « kick-boxing américain » avec coup de pied circulaire en ligne basse et parallèlement à la même époque par les Japonais, appelé « kick-boxing japonais » avec coups de genou. Ce type de boxe, notamment de compétition, a été également influencée par les boxes occidentales, notamment la boxe anglaise et la boxe française. Pour cette dernière version, depuis les années 1990, la forme la plus médiatique est le tournoi des plus de 93 kg (poids lourds) du K-1 World Grand Prix et le tournoi des moins de 70 kg (super-welters ou en Français, super mi-moyens), le K-1 World MAX. Cette pratique peut être assimilée à un art martial (art de combat) compte tenu de ses origines et de sa pratique très usitée dans le Monde des arts martiaux.

  • Boxe Française - Savate

    La savate boxe française est un sport de combat de percussion qui consiste, pour deux adversaires munis de gants et de chaussons, à se porter des coups avec les poings et les pieds. Elle est apparue au xixe siècle dans la tradition de l'escrime française, dont elle reprend le vocabulaire et l'esprit. Connue dès son apparition sous le nom de « savate » ou « art de la savate » elle a été, tout au long du xxe siècle, désignée par le nom de « boxe française », puis finalement (et officiellement) renommée à nouveau « savate boxe française » en 2002. C'est actuellement une discipline internationale qui appartient au groupe des boxes pieds-poings. « Savate » en vieux français veut dire « vieille chaussure ». Un homme qui pratique la savate est appelé un tireur tandis qu'une femme s'appelle une tireuse.

  • Boxe Chinoise - Sanda

    Le sanshou (散手; sǎnshǒu; lit. « main libre ») ou sanda (散打; sǎndǎ; « combat libre ») est un sport de combat chinois, un système de self-défense, ou un combat entre deux compétiteurs. Créé au xxe siècle, le sanshou n'est généralement pas considéré comme un style martial en lui-même, mais plutôt comme l'une des deux composantes de l'entraînement des arts martiaux chinois, en complément de la pratique des formes (taolu). Il peut être considéré comme la pratique des applications martiales ou bien comme du combat libre.

  • Boxe Américaine - Full...

    Le full-contact ou la boxe américaine1 est un sport de combat appartenant aux formes de boxes pieds-poings nées aux États-Unis dans les années 1960 et 1970 et surnommé dans ce pays « kick-boxing »2.
    Le full-contact désigne aussi pour certaines fédérations internationales de boxes pieds-poings la forme de karaté de plein-contact sans frappe dans les jambes, pour le différencier du kick-boxing américain avec low-kick3. Un pratiquant de full-contact est nommé fulleur (fulleuse pour une femme).
    Le full-contact est aussi un anglicisme pour le « plein-contact », type de compétitions martiales où la mise hors de combat de l’adversaire est autorisée (KO).

  • Boxe Thai - Muay Thai

    La boxe thaïlandaise, ou muay-thaï (thaï : มวยไทย, "boxe du peuple thaï"), abrégée en boxe thaï, est un art martial classé en Occident parmi les boxes pieds-poings.
    La boxe thaï trouve son origine dans des pratiques martiales ancestrales, notamment dans le muay boran (boxe traditionnelle) et le krabi krabong (pratique avec les armes). Elle est la plus populaire des boxes du Sud-Est asiatique (boxe birmane, boxe khmère, boxe laotienne, boxe vietnamienne) et doit sa popularité au fait qu’elle est une discipline nationale professionnalisée. Sa pratique permet à de nombreux pratiquants, athlètes (même très jeunes), entraîneurs, managers et promoteurs, d'en vivre. Elle représente un marché lucratif en Thaïlande générant autour d’elle une économie non négligeable. Comme ses cousines elle a la réputation d’être une pratique de combat particulièrement violente et on lui reproche surtout de répandre l'idée que « tous les coups sont permis ».

Résultats 1 - 22 sur 22.

Notre sélection

Résultats 1 - 22 sur 22.